3 rue des écrus 68120 Pfastatt
Tél : 06 82 25 35 64
E-mail: chris.hennebelle@gmail.com

Hypnotherapeute en Alsace

30 ans d'expérience

Définition & Généralités

De multiples définitions de cette science existent, aussi en ai-je choisi une parmi beaucoup d’autres, à savoir : relaxation profonde entraînant un état de conscience modifiée provoquée par suggestions et/ou stimuli sensoriels, induite par une tierce personne (l’hypnotiseur). Vous remarquerez bien qu’ici, on parle d’état de conscience modifiée, et non de perte de conscience.

Le praticien utilisera des suggestions directes, indirectes et métaphoriques, tout en veillant à utiliser le canal de communication premier du sujet (VAKOG).

Ses applications sont très variées et presque illimitées. Mon expérience d’une vingtaine d’années m’a appris qu’il n’y a quasiment aucune pathologie qui ne puisse être au moins soulagée par cette thérapie, à quelques exceptions près, (épilepsie, psychoses,…)

Quelques particularités de l’hypnose
Diverses particularités apparaissent lors d’une séance, tels que changements dans la conscience et la mémoire, une suggestibilité accrue, ainsi que l’apparition de phénomènes comme l’anesthésie, la paralysie d’un membre, la rigidité musculaire, des modifications vaso-motrices. Les réactions sous hypnose s’appliquent à l’ensemble de l’organisme, ex : ralentissement des mouvements respiratoires, des battements du cœur….

STRUCTURE DE L’HYPNOSE

  • Une attention accrue qui s’attache à chaque suggestion donnée
  • Une perception de chaque mot
  • Un esprit critique amoindri
  • Le champ de conscience est restreint, mais le conscient reste néanmoins en éveil
  • La mémoire continue à fonctionner
  • Le patient est réceptif à la parole

LE RAPPORT

Sous hypnose, il se crée un contact entre le thérapeute et son sujet, appelé le rapport. L’inconscient détaché de toute excitation extérieure enregistrera les suggestions prononcées par l’hypnotiseur. La faculté critique, même si elle est diminuée subsiste, et par conséquent, les suggestions en désaccord avec les tendances fondamentales de la personnalité, mettront fin à la séance. Si le rapport se rompt il suffit, pour le récupérer, d’approfondir l’état hypnotique.

REMERCIEMENTS:
Contrairement à d’autres confrères et consoeurs, je voudrais rendre hommage aux hypnotiseurs de spectacle qui ont été les gardiens ainsi que les transmetteurs de ce savoir faire plus que millénaire; et ce, à une période où l’hypnose était tombée en désuétude et décriée même par la médecine.
Heureusement,depuis, le monde médical a pris conscience de ce formidable outil et L’hypnose a retrouvé légitimement ses lettres de noblesse.

L’HYPNOSE PROFONDE

Seulement 20% des êtres humains sont susceptibles d’être mis sous hypnose profonde. Même sous hypnose profonde, les ordres en désaccord avec les tendances fondamentales du sujet hypnotisé, suspendent automatiquement l’état hypnotique. Une fois sorti de cet état, le sujet subit une forme d’amnésie post hypnotique ; réveillé, il ne se souviendra ni de ses paroles, ni de ses actes.